Toréadors

Pièce en Six tableaux de L'auteur et dramaturge Belge Jean-Marie PIEMME

La pièce «Toréadors» D'un côté Momo, gé...

Lire la suite

pushpin L'association

Accueil » Évènements » Les Conturlurades Yézidis

Les Conturlurades Yézidis

Date / Heure
Date(s) - 14/11/2018 - 22/11/2018
0 h 00 min

Emplacement
Camps de réfugiés Yézidi

Catégories


Deux artistes de La Pluie d’Oiseaux, Edith Henry (plasticienne) et Bertrand Foly (Conteur/comédien), seront en résidence à Erbil et Dohuk, au Kurdistan d’Irak, du 14 au 22 novembre.

Raconter pour les oreilles, raconter pour les yeux. C’est ce qu’ils explorent depuis une vingtaine d’années avec leurs divers spectacles (Les Conturlures– Innana, la descente de l’Amour aux Enfers – Bientôt j’entendrai la musiqueContes en corps)

Grâce au Manifeste de la Compagnie des Mers du Nord (Grande-Synthe), ils ont pu commencer en 2017 à transmettre leur expérience de conter en parallèle sur deux modes : Peindre avec la parole et dépeindre avec les couleurs, les formes, les traits, les volumes. La peinture s’entend ici au sens large, cela peut être aussi du modelage d’argile, des recherches avec du sable, des cailloux, etc.

Cette fois ce sont donc des artistes Kurdes qu’ils formeront à ce types de bi-narration. Afin que, par la suite, ceux-ci recueillent auprès des réfugiés Yézidis, de Syrie et d’Irak, des histoires anciennes, mythiques, ou contemporaines et vécues, et les transmettent en contes et peintures dans la région Kurde d’Irak.

Et bien sûre, ils joueront des Conturlures… avec un traducteur !

Colorer les histoires

Ce projet s’appuie sur l’implication d’artistes kurdes d’Erbil, Gailan Ismaïl et Hemen Sharef (tous deux membres de La Pluie d’Oiseaux).

Gailan était intervenu avec nous à l’Ecole des Dunes, dans la Jungle de Calais. Il souhaitait poursuivre cette expérience avec nous, à la fois pour son propre travail artistique (il recueille des récits de réfugiés, notamment des enfants, qu’il calligraphie sur leurs visages et mains et il les photographie) et pour s’impliquer avec d’autres artistes kurdes dans notre démarche alliant expression plastique et art du conte.

Hemen Sharef, que La Pluie d’Oiseaux a reçu en résidence d’artiste il y a quelques années à Roubaix, fait le lien avec les camps avec les quels il travaille (à Erbil : camps Hassan Sham, Khazir et Dibaga – à Duhok : camp Mam Rashan). En contact au quotidien avec des réfugiés, il rêve de colorer avec nous leurs histoires. Ce projet est né aussi de ce souhait.

Nous bénéficions aussi d’autres aides et relais :

– de radio Al Salam (focalisée sur les réfugiés) par l’intermédiaire de l’un de ses journalistes, actuellement en stage à ESJ de Lille, Samir Harboy.

– la Fondation Roberto Cimetta, pour leur maison des artistes réfugiés (Fil Manta) dans le camp de Domiz à Duhok




Chargement de la carte…

Leave a Reply

Haut de page